TEXTS

disjoindre l’espace dans la vitesse

ouvrir dans l’accélération

des diagonales

les vibrations permanentes créent imperceptiblement des micros-failles et des fissures à peine visible

on avance par parenthèses successives

tout déplacement prélève un fragment du monde

 

une épaisseur vibratoire flottante

temporalité en extension et condensation

     le flou est un autre rapport à la précision

texte1-expo

une courbe infinie sur une surface définie

12:18

14:37

17:09

21:45

06:22

10:13

            PLISSEMENT

texte2-expo

 

………………………………………………………………………………………………..

l’extension du point crée une zone mouvante

contamination de la perception par le médium

la précision du brouillage

extraction du point de focale et superposition temporelle

             le temps est un effet de surface entre au moins deux espaces

nous développons nos compétentes métriques, nos compétences d’emplacement, nos compétences de découpage, nos compétences de franchissements, nos compétences de parcours, notre compétence scalaire

notre présence n’apparait alors que dans l’hyper-mobilité et son éphémère permanent

dans l’espace de notre Monde qui est aussi la Terre qui est aussi une planète qui est notre anthropocène  qui est l’ensemble de nos territoires qui sont notre oecoumène

l’espace du dehors dans les plis de nos corps

nous développons des formes spatiales multiples et imbriquées      nous construisons des commutateurs de mobilité        nous élaborons des agencements spatiaux standardisés et homogénéises       nous évoluons dans des assemblages urbains complexes